LES DESSOUS DU SUICIDE D’UN MARCHAND DE POISSONS À AL HOCEIMA

 

 

hoceima

hoceima

Suite à la mort atroce d’un marchand de gros d’espadons à Al Hoceima, le parquet a décidé d’ouvrir une enquête. Le délégué provincial de la Pêche maritime a été relevé de ses fonctions. Les détails.

L’homme en question, 28 ans, a été broyé dans une benne à ordures après avoir tenté d’arrêter une opération de destruction de sa marchandise saisie: 500 kilogrammes d’espadons.

 

« La victime est subitement montée dans la benne à compression alors que celle-ci était en train de détruire une importante quantité de poissons interdite à la pêche », a-t-on indiqué. On rappelle que la pêche à l’espadon dans la région du nord est « interdite » pour des raisons de repos biologique, autrement dit afin de permettre aux poissons de se reproduire.

 

Peu avant le drame, le suicidé, qui transportait sa cargaison dans une fourgonnette, n’a pas voulu obtempérer aux injonctions des douaniers et de la police à la sortie du port. Il a été finalement arrêté par un barrage de police avant d’être présenté au parquet qui a décidé la destruction de la marchandise, selon la même source.

 

Après sa mort, le procureur de la ville a ouvert une autre procédure judiciaire concernant les circonstances du drame.

 

Le360 apprend également que le délégué provincial de la Pêche maritime a été suspendu. Il lui est reproché d’avoir procédé à la destruction du lot d’espadons en public. Mais aussi de ne pas avoir remis le poisson saisi à un établissement à vocation sociale (exemple une maison de bienfaisance) comme le veulent les usages en vigueur.

 

 

 

 

 

 

source;le360

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *