La malnutrition quasi inexistante au Maroc, mais…

A deux jours de la journée mondiale de l’alimentation, prévue jeudi 16 octobre, l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifpri) vient de publier un état des lieux de la faim dans le monde.

Sur tous les pays analysés, 16 affichent un niveau de faim extrêmement alarmant, indique l’Ifpri. Ces pays sont pour le majorité situés en Afrique et seule la Corée du Nord « représente » les pays asiatiques.

Ces données sur la faim dans le monde sont agrégées à partir de plusieurs critères : la sous-alimentation, la mortalité infantile (enfants de moins de 5 ans) et l’insuffisance pondérale infantile. L’indice GHI (Global hunger index) est ensuite établi avec un classement qui va de 0 à 100, 0 étant la meilleure note, c’est à dire pas de faim dans le pays.

« Les scores inférieurs à 5 reflètent un niveau faible de faim, les scores de 5 à 9,9 reflètent un niveau modéré, le scores de 10 à 19,9 un niveau grave, ceux de 20 à 29,9 un niveau alarmant et ceux supérieurs à 30 un niveau extrêmement alarmant ».

Même si le niveau de faim demeure grave, l’Institut note tout de même une amélioration globale depuis la début des années 90. Cette amélioration est due aux bonnes performances qu’ont connues la Chine, l’Inde, le Vietnam ou encore la Tunisie.

Au Maroc, comme dans les autres pays d’Afrique du nord, le niveau de malnutrition est bas, moins de 4,9, mais il subsiste quelques critères à surveiller, notamment la mortalité infantile.

La malnutrition quasi inexistante au Maroc, mais...

La malnutrition quasi inexistante au Maroc, mais…

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *