Quand un chanteur égyptien fait une adaptation de Inas inas de Rouicha

 

https://www.youtube.com/watch?v=E2vmNIcm9aY

La musique et la chanson amazighe inspirent au-delà des frontières marocaines. Le chanteur et parolier égyptien, Hamza Namira a choisi reprendre le tube d’un maître de la musique populaire amazighe, Mohamed Rouicha.

Considéré comme le maître du Loutar (luth en forme de poire allongée), Mohamed Rouicha, né en 1950 à Mrirt (Khénifra), a bercé l’enfance de plusieurs générations avec ses interprétations de chansons traditionnelles berbères. Populaire pour des chansons comme « Ya lehbiba », « Bini w’binek darou lehdouden » en tamazight et en arabe, sa voix et son loutar ont également retenti dans plusieurs festivals nationaux dont celui de Tinghir ou des Musiques sacrées de Fès.

C’est donc à ce ténor de la chanson marocaine décédé en 2012 à l’âge de 62 ans, que le chanteur égyptien Hamza Namira a emprunté la chanson « inas inas ». Mais plutôt que le loutar, le musicien égyptien de 35 ans a choisi la guitare, son instrument de prédilection, pour une adaptation moins rythmée de la chanson de Rouicha. L’auteur des tubes de musique orientale et arabe comme «Dream With Me», «Insan» ou encore «Esmaani» livre une version plus orientale de la chanson du maître.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *