Mystérieux malaises à bord du vol Londres-Los Angeles

 

vol américain

vol américain

 

 

Deux heures et demie après son décollage, le vol American Airlines parti mercredi après-midi de Londres pour Los Angeles a subitement fait demi-tour.

Une hôtesse de l’air qui s’évanouit, des passagers pris soudainement d’étourdissements et de nausées… Le vol AA109 d’American Airlines reliant Londres à Los Angeles a été contraint de faire demi-tour, mercredi, deux heures et demie après son décollage. En cause? Une mystérieuse maladie qui aurait touché au moins six passagers. L’avion, un Boeing 777 avec 188 passagers et membres d’équipage à bord, était déjà au-dessus du sud-ouest de l’Islande quand le commandant de bord a décidé de détourner l’appareil pour revenir à l’aéroport londonien d’Heathrow. “Le capitaine a dit qu’il ne voulait pas prendre le risque de continuer” rapporte un passager cité par le Telegraph.
A l’atterrissage, les passagers de l’AA109 ont été aussitôt pris en charge par les secours. Certains malades se plaignaient d’une perte d’équilibre. La compagnie aérienne American Airlines a confirmé que “deux passagers et certaines de nos hôtesses” avaient été pris d’étourdissements.

Que s’est-il passé? Après inspection de l’avion, jeudi matin, par des ingénieurs de maintenance, American Airlines a affirmé qu’aucun problème n’avait été décelé. Par prudence toutefois, tous les filtres à air de l’appareil ont été remplacés. Pour sa part, un médecin qui était à bord, a évoqué auprès du Daily Mail une “odeur de brûlé”.
D’après des experts cités par le Daily Mail, plusieurs causes sont possibles: un problème dans la cuisine où l’équipage cuit les aliments, un défaut avec le système de conditionnement d’air, une fuite de produits chimiques dans le sac d’un passager ou encore une batterie endommagée d’ordinateur portable.
Généralement, les sensations d’étourdissements ou les impressions de pertes d’équilibre peuvent être ressentis par certains passagers à cause d’un problème de pression dans la cabine. Mais de tels malaises arrivent plutôt lors du décollage ou de l’atterrissage.

 

 

 

 

 

 

 

source: h24info

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

000-017   000-080   000-089   000-104   000-105   000-106   070-461   100-101   100-105  , 100-105  , 101   101-400   102-400   1V0-601   1Y0-201   1Z0-051   1Z0-060   1Z0-061   1Z0-144   1z0-434   1Z0-803   1Z0-804   1z0-808   200-101   200-120   200-125  , 200-125  , 200-310   200-355   210-060   210-065   210-260   220-801   220-802   220-901   220-902   2V0-620   2V0-621   2V0-621D   300-070   300-075   300-101   300-115   300-135   3002   300-206   300-208   300-209   300-320   350-001   350-018   350-029   350-030   350-050   350-060   350-080   352-001   400-051   400-101   400-201   500-260   640-692   640-911   640-916   642-732   642-999   700-501   70-177   70-178   70-243   70-246   70-270   70-346   70-347   70-410   70-411   70-412   70-413   70-417   70-461   70-462   70-463   70-480   70-483   70-486   70-487   70-488   70-532   70-533   70-534   70-980   74-678   810-403   9A0-385   9L0-012   9L0-066   ADM-201   AWS-SYSOPS   C_TFIN52_66   c2010-652   c2010-657   CAP   CAS-002   CCA-500   CISM   CISSP   CRISC   EX200   EX300   HP0-S42   ICBB   ICGB   ITILFND   JK0-022   JN0-102   JN0-360   LX0-103   LX0-104   M70-101   MB2-704   MB2-707   MB5-705   MB6-703   N10-006   NS0-157   NSE4   OG0-091   OG0-093   PEGACPBA71V1   PMP   PR000041   SSCP   SY0-401   VCP550